Adieu Jean Debruyne…

Posted by Mahina on 16/07/2006
« Sur son curriculum vitae, voici ce que Jean Debruyne pouvait faire figurer: prêtre, écrivain, sociologue, cheminot, ouvrier tolier-formeur, docteur en philosophie et journaliste!
Un inventaire à la Prévert qui n’aurait pas déplu au poète qu’il admirait. Pendant l’occupation, le « ch’ti » s’exile dans le sud de la France et y voit naitre sa vocation profonde: dire Dieu dans le réel. Il devient alors prêtre-ouvrier. Il pressent aussi un autre appel. Celui de la plume. Amoureux des mots, il en révélait toute la saveur dans sa poésie, ses livres ou ses écrits au journal Vermeil, qu’il rejoint en 1984. Jean Debruyne n’emprisonnait jamais sa foi dans sa un carcan. A 81 ans, c’est lors d’un voyage au Liban qu’il nous a quitté. Comme un dernier signe de celui qui aimait tant se laisser surprendre. »
                                                      (Florent Potier, magasine La Vie)

Je suis tristounette, j’aimais beaucoup, les écrits, les chansons de Jean Debruyne. Ses chansons et ses poésies ont rythmé mon adolescence. j’aimais particulièrement le texte « Naitre » et tant d’autres!!
Jean, je continuerai à vous chanter, pour ne pas vous oublier….

31 Comments

  • SuSan dit :

    magnifique texte ..je ne le connaissais pas ce grand homme et là je découvre son décès..j’en suis boulversée et heureuse à la fois..je vais me procurer ces écrits sans tarder..un bonheur n’arrive jamais seul, je découvre ton blog ..merci pour ce moment de joie et d’amour..
    A toujours de te lire..
    SuS@n

    • mahina dit :

      Merci Suzan pour ce gentil mot déposé sur ma page, Jean Debruyne a écrit de magnifiques textes, dont « Naitre » qui est sur mon blog et qui a bouleversé mon adolescence. Beaucoup de ses textes , il les a chantés!

      A bientôt, quand tu veux!

      Sourire

  • Marie de PLACE dit :

    Vous pouvez  retrouver les textes et poèmes de Jean Debruynne, dans J’ai rêvé d’un Galiléen publié aux éditions Desclée de Brouwer.

    Echo des cris du monde, méditations sur la foi, aventure de l’expérience chrétienne, poèmes et prières, regard sur la retraite et la vieillesse, ce florilège saura rejoindre tous ceux que les mots de Jean Debruynne ont boulversés.

  • Dominique dit :

    Bonjour Mahina, je ne connaissais pas du tout cet homme… J’ai lu son texte que tu as mis en lien et il est véritablement beau, effectivement…  Mais les souvenirs restent… Gros bisous et bon dimanche…

  • Anonyme dit :

    merci pour ceci….et bon dimanche

  • christel dit :

    Joli texte , je ne connaissais pas du tout … Bon dimanche , bisous,christel

  • Joël dit :

    Bonjour Mahina, bel hommage à cette personne hors du commun, j’ai deux amis prêtres qui ont plein de qualités également… Bises et Bon Dimanche. Joël.

  • @nne marie dit :



    Bisous de la mer rouge
    @nne marie

  • bleu-marine dit :

    un gros câlin pour toi, tite mahina…car je n’aime pas te sentir triste…tu fais un bel hommage à cet homme plein de talent…mais n’oublis pas :

    "Il n’existe donc pas de départ sans séparation.
    Le départ est donc toujours un acte créateur.
    Il rend possible. Il ouvre un espace.
    Accepter de partir, c’est accepter qu’il soit un avenir…"

    je t’embrasse tendrement

  • Flo dit :

    Bonjour Mahina, je connaissais ce monsieur pour avoir lu des textes de lui, études obligent…Et ça me peine
     bisous
    Flo

    • mahina dit :

      C’est vrai qu’il est peu connu, je suis contente que toi, tu le connaisses? Dans le cadre de tes études? quels textes as-tu étudié de lui?? Bisous

  • Gérard dit :

    Bonjour

    J’ai a plusieurs reprises editer des citations sur mon blog ce cet homme , sans vraiment le connaitre …mais le peu que je connaisse a travers ses ecrits c’est qu’il devait avoir beaucop de sagesse..

    Bisous

    Gérard

  • domi dit :

    Je ne connais pas ce Monsieur, mais je sais combien il est triste de perdre quelqu’un qu’on aime bien, c’est bien de lui rendre un hommage bisous

  • Béa dit :

    Superbe hommage !

    Bizzz, Mahina, et excellente soirée à toi.

     

  • Muse dit :

    Peu présente actuellement, je passe faire un petit coucou pour une bonne fin de soirée . Bises

  • Marymorgan2 dit :

    Je ne le connaissais pas du tout .

    Comme beaucoup, c’est après la mort que la notoriété s’amplifie.

    Bises

    MM

  • PAM dit :

    Je suis tombé sur ton blog en cherchant des sites web parlant de Jean Debruyne. J’aime beaucoup lire ses textes, ses méditations, ses prières. Il était un grand serviteur de l’Evangile, et savait si bien, si simplement parler de sujets si difficiles…

    Il nous manquera.

    Je me permets de compléter un commentaire en recopiant ici un de ses poèmes en totalité, intitulé "partir" :

    Si je vais partir, c’est que je suis déjà parti.
    Dès l’instant où j’ai pu m’arracher à moi-même,
    cette décision de partir, mon départ a déjà eu lieu.
    Le plus dur n’est pas de partir, mais de le vouloir.
    Toutes les raisons sont bonnes
    pour ne pas partir :
    le coeur a ses habitudes, l’âme ses tranquillités,
    le corps ses fatigues, les yeux leur horizon
    et le visage son cercle.

    Il n’existe donc pas de départ sans séparation.
    Le départ est donc toujours un acte créateur.
    Il rend possible. Il ouvre un espace.
    Accepter de partir, c’est accepter qu’il soit un avenir,
    c’est reconnaître que tout n’a pas été dit.
    C’est affirmer que notre monde
    n’est pas notre prison,
    et que notre temps n’est pas sans issue.

    Jean Debruyne
    (lu sur http://www.inxl6.fr)

  • @nne marie dit :



    Bisous de la mer rouge
    @nne marie

  • Marie dit :

    Jean Debruyne est parti, les souvenirs se bousculent, les éditoriaux dans le journal des JEM, je les faisais lire à ma mère, athée, le scoutisme, les chants qui apportaient un nouveau souffle à nos célébrations, et puis les livres, "en blanc dans le texte"en particulier, et que de poèmes, de beaux textes,qui ont accompagné 35 ans de chemin de Foi bien caillouteux!

    • mahina dit :

      Merci de ton passage Marie… oui.. que de souvenirs avec Jean Debruyne, Mannik, Jo Akepsimas… et tant d’autres…