Voyageur … Toi qui es passé et qui a laissé tes traces

Posted by Mahina on 27/10/2010

Voyageur,le chemin
C'est les traces de tes pas
C'est tout;

voyageur,
il n'y a pas de chemin,
Le chemin se fait en marchant.


Le chemin se fait en marchant
Et quand tu regardes en arrière
Tu vois le sentier que jamais
Tu ne dois à nouveau fouler
Voyageur! Il n'y a pas de chemins
Rien que des sillages sur la mer.

Tout passe et tout demeure
Mais notre affaire est de passer
De passer en traçant
Des chemins
Des chemins sur la mer

 

Antonio Machado


091014_pas.jpg

Retour douloureux où l’on apprend le départ d’un ami pour le chemin d’à côté. Christophe, tu étais un bénévole actif et heureux de vivre. Que cette joie, nous la portions après toi en continuant de tracer des chemins, ces pas qui s’effacent dans le sable mais qui sont et resteront dans la mémoire du temps, et dans notre mémoire…

Que ces mots déposés, que ces pensées tournées vers toi fassent une longue chaine de petites étoiles qui atteindront ce chemin d’à côté où tu chemines maintenant….

66 Comments

  • Pasteline dit :

    on ne revient pas sur ses pas! on avance jusqu’à l’infini, c’est ce quà fait ton ami; il a avancé jusqu’à être perdu de vue!

    mais pour toi, il restera toujours sur le chemin du passé

    amitiés

  • Marieluce dit :

    Même après avoir quitté le port,

    Je survivrai longtemps encore,

    Car celui qui a chanté sa chanson au vent,

    La chantera aussi aux sphères mouvantes …

     

    Khalil Gibran

  • Quichottine dit :

    Je ne sais que te dire…

    Machado a raison, Gibran aussi.

     

    Le poète dit mieux que je ne saurais le dire les chemins passés, le chagrin de ceux qui restent, même si…

     

    Oui, même si l’on peut se dire que les chemins parcourus ont été beaux, même si l’on garde au coeur la présence de l’ami…

     

    Même si…

     

    Le chagrin est là…

    Un tout petit cailloux que le plus grand magicien du monde aurait bien du mal à transformer en étoile.

     

    Mais qui sait ?

    Chaque mot déposé… Tu sais, sur le cairn ? Le fait monter un peu plus haut.

    Je t’embrasse, Mahina. Prends bien soin de toi.

    • mahina dit :

      Il n’y a rien à dire dans ses moments Quichottine… le silence est communion… une amie me dit « on est tous en cordé » et toi… « chaque mot sur le cairn »…

      Tu vois, il y a des amitiés qui me tiennent tant à coeur!

  • ABC dit :

    Et que chaque étoile s’allume comme un sourire offert à tes amis…

  • jacques87220 dit :

    Bonjour a toi

    Ce poeme est tres beau je l’aime bien

    Bisous a toi

    Jacques

  • souvienstoi dit :

    les pas de le vie  qui se dessinent sur le sable du temps comme un désir  d’aller de l’avant  , un désir précieux  de comprendre  les saisons   du coeur !

    tendres baisers !

    • mahina dit :

      le sable du temps où tous nous laissons des traces, où les coeurs sont au diapason dans les moments difficiles.

      Merci Poète, baisers tendresse

  • harmonie37 dit :

    Le chemin se dessine au fur et à mesure des pas, mais ne doivent jamais s’effacer.

     

    Bisous

  • patriarch dit :

    merci pour le poème et belle fin de journée !

  • josie dit :

    Toujours de la douceur et de la sérénité Mahina, un plaisir de te lire ! Merci beaucoup pour tes petits mots !

    Bises

  • Mathilde dit :

    Les traces laissées dans le coeur sont indélébiles…

    Bisous Mahina

  • carine dit :

    magnifiques paroles pour une personne de grande valeur.

  • katara dit :

    Bonjour Mahina. Beaucoup à te dire en faisant le tour de ton blog. En temps normal je ne m’attarde guère sur les écrits (pas par manque d’intérêt mais par manque de temps, trop de blogs à voir, de com à répondre) mais là vois-tu ce texte m’a fortement interpelé car il résonne avec ma philosophie de vie. Vivre l’instant présent. 

    Alors de ce fait j’ai fait un peu le tour, j’ai pris le temps et j’ai beaucoup apprécié ton blog. Les dessins aussi (je dessinais bien avant de prendre des photos). Voilà tout ça pour te dire que tu as un très beau blog et que je suis ravie que tu sois passée par chez moi hier. bonne journée à toi.

    respects katara (une pensée positive pour ton ami disparu)


  • midolu dit :

    Un petit caillou, un galet en guise d’étoile, pour accompagner ton ami …

    Pensées pour vous.

  • marie-claude dit :

    je ne connaissais pas ton ami, son chemin est fini mais ses pas tracés marquent encore ta mémoire … cela compte !

    amitié .

    • mahina dit :

      Dans un club où il y a beaucoup de bénévoles, une telle disparition laisse des traces… Christophe sera un petit cairn dans la vie du club!

  • Bonsoir Mahina. J’aime beaucoup tes jolis mots ! Tu rends un bel hommage à ton ami

  • Nous ne faisons que passer, voyageurs éphémère sur cette Terre et pourtant… Souvent ne subsiste qu’une trace dans l’esprit et dans le coeur d’autres voyageurs

  • Mistigris dit :

    Trés joli poème de Machado, j’allais souvent le voir à Collioure là où il demeure à jamais, toujours fleurie , paix à ton ami, et je pense à toi aussi

    MIAOUUUUU!!!!!!!!!!!!!

  • ABC dit :

    Un petit bonjour en passant, très amicalement

  • Sylviane dit :

    Que nos petits mots placés sur ton chemin puisse permettre à ta peine de s’atténuer en cette cruelle épreuve…

    Amitiés, Syl

  • Marie dit :

    Je connais un peu A.Machado. Il a de très beaux textes et merci pour celui-ci,

    et pour les tiens aussi Mahina, remplis d’émotion. Bon courage.

  • Marine D dit :

    Merci de tes visites Mahina, suis bien ce beau chemin de la vie !

  • malou dit :

    j’aime beaucoup ce poète « notre affaire est de passer…en traçant des chemins.. » oui, voilà la grandeur de notre destin et aussi « tout passe et tout demeure »….bises douces

    • mahina dit :

      Oui… tout passe et tout demeure..la vie est et restera, et nous voyageurs éphémères, laissons chacun un petit cairn sur ce chemin de vie

  • bernard dit :

    Très bel hommage à ton ami. Adiu.

  • Bleu-marine(chez souvienstoi) dit :

    des traces qui ne s’éffaceront jamais , mêm au fil du temps, car elles ont marqué les coeurs et ces petites étoiles , en file indienne, tout là-haut, éclaireront toujours ce sentier surlequel Christophe était, nous rappelant sans cesse, combien il a compté pour chacun ……..

    tendres pensées ma Mahina – (un bien touchant et sincère hommage que tu lui rends là……)

    • mahina dit :

      les roses déposées, chaque message silencieux, chaque présence… tout cela a du faire un chemin d’étoiles jusque ce chemin d’à coté!!

  • AneverBeen dit :

    Et ce sont sur ces pas qui ont fait bon chemin, qu’AneverBeen a choisi de s’attarder… Ne cherchant pas à les suivre car chacun devrait et doit être libre de faire route comme bon lui semble et il serait faute de suivre un chemin qui n’est pas le sien car comme l’a si bien écrit Mahina, poète en l’âme, « Il n’y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant » et j’ajouterai à ces mots qui sont tiens, « à son rythme ».

    Au bout de ce même, qui c’est ce qui nous attend ? Une autre route, dit-on…

    Bonne route !

    Autant de pensées de notre part à l’égard de Mahina qui en eut pour son ami à l’écrit de ce poème et en a et aura encore…

     

    Que les jours à venir vous, à Mahina et ces autres qui l’entourent et concernés, apportent réconfort.

    • mahina dit :

      Bien sur que chacun est libre de sa route… d’aller là où menent ses pas, oui, chacun à son rythme, prenant le temps de regrader, d’observer, d’aimer…

  • Beaucoup de nos amis partent trop tôt sur l’autre rive, mais ils restent à jamais dans nos coeurs.

  • Pierre dit :

    Très beau texte de Machado moins connu que les Campos de Soria. Un bel hommage.

    Cordialement

  • Marine Zoupie dit :

    C’est un superbe poème de Machado que tu nous offres aujourd’hui, les chemins en effet ne se font pas en arrière si ce n’est par la pensée, que tu offres à ton ami disparu, et je me joins à toi bien que je ne le connaisse pas, nos chagrins se rejoignent sans doute quelque part…

  • Marine Zoupie dit :

    C’est un superbe poème de Machado que tu nous offres aujourd’hui, les chemins en effet ne se font pas en arrière si ce n’est par la pensée, que tu offres à ton ami disparu, et je me joins à toi bien que je ne le connaisse pas, nos chagrins se rejoignent sans doute quelque part…

  • Marine Zoupie dit :

    C’est un superbe poème de Machado que tu nous offres aujourd’hui, les chemins en effet ne se font pas en arrière si ce n’est par la pensée, que tu offres à ton ami disparu, et je me joins à toi bien que je ne le connaisse pas, nos chagrins se rejoignent sans doute quelque part…

  • Marine Zoupie dit :

    C’est un superbe poème de Machado que tu nous offres aujourd’hui, les chemins en effet ne se font pas en arrière si ce n’est par la pensée, que tu offres à ton ami disparu, et je me joins à toi bien que je ne le connaisse pas, nos chagrins se rejoignent sans doute quelque part…

  • Marine Zoupie dit :

    C’est un superbe poème de Machado que tu nous offres aujourd’hui, les chemins en effet ne se font pas en arrière si ce n’est par la pensée, que tu offres à ton ami disparu, et je me joins à toi bien que je ne le connaisse pas, nos chagrins se rejoignent sans doute quelque part…

  • Marine Zoupie dit :

    C’est un superbe poème de Machado que tu nous offres aujourd’hui, les chemins en effet ne se font pas en arrière si ce n’est par la pensée, que tu offres à ton ami disparu, et je me joins à toi bien que je ne le connaisse pas, nos chagrins se rejoignent sans doute quelque part…

  • Marine Zoupie dit :

    C’est un superbe poème de Machado que tu nous offres aujourd’hui, les chemins en effet ne se font pas en arrière si ce n’est par la pensée, que tu offres à ton ami disparu, et je me joins à toi bien que je ne le connaisse pas, nos chagrins se rejoignent sans doute quelque part…

  • Marine Zoupie dit :

    C’est un superbe poème de Machado que tu nous offres aujourd’hui, les chemins en effet ne se font pas en arrière si ce n’est par la pensée, que tu offres à ton ami disparu, et je me joins à toi bien que je ne le connaisse pas, nos chagrins se rejoignent sans doute quelque part…

  • Marine Zoupie dit :

    C’est un superbe poème de Machado que tu nous offres aujourd’hui, les chemins en effet ne se font pas en arrière si ce n’est par la pensée, que tu offres à ton ami disparu, et je me joins à toi bien que je ne le connaisse pas, nos chagrins se rejoignent sans doute quelque part…

  • Marine Zoupie dit :

    C’est un superbe poème de Machado que tu nous offres aujourd’hui, les chemins en effet ne se font pas en arrière si ce n’est par la pensée, que tu offres à ton ami disparu, et je me joins à toi bien que je ne le connaisse pas, nos chagrins se rejoignent sans doute quelque part…

    • mahina dit :

      Merci Marine… Je suis peruadée que toutes les pensées se rejoignent pour aller là où celui qui est parti peut les ressentir…

  • Marine Zoupie dit :

    C’est un superbe poème de Machado que tu nous offres aujourd’hui, les chemins en effet ne se font pas en arrière si ce n’est par la pensée, que tu offres à ton ami disparu, et je me joins à toi bien que je ne le connaisse pas, nos chagrins se rejoignent sans doute quelque part…