Un pont de Lumière

Posted by Mahina on 10/10/2011

 

 

 

Un pont de lumière créé par Bernard, entre Yorlane, Cédric

et tous ces »internautes » passés par le blog de Bernard

 

 

« Ce pont, que j’avais déjà vu, déjà lu, c’est le pont de l’espoir, c’est le pont du partage..et un pont, c’est bien fait pour cela!

Relier 2 rives, relier 2 personnes, relier la vie au ciel, relier l’espoir au possible!! et la  cathédrale de Rodin qui l’accompagne est bien le « pendant » du pont: ces deux mains droites qui s’unissent, qui s’interpellent, qui s’aiment…

Alors un gros bisou à toi Bernard, et un spécial pour Yorlanne et Cédric!! »(Mahina2007)

 

 » Avec de la boue, je fais de l’or », disait Baudelaire.
Avec de la volonté (la foi), de l’amour et du temps, on peut transformer tant de choses ! Bel exemple de fraternité que cette chaîne du net.
  (Yorlane, 27/03/2007)

 

J’ai l’immense douleur de vous faire part du décès brutal de Cédric,

ce vendredi soir à 16 h40.(Yorlane, septembre 2011)

 

 

« Ce « pont de lumière », je crois bien qu’il n’aura pas été vain, finalement ; grâce à lui , mon enfant, Cédric, aura trouvé le Chemin et ça c’est … « l’essence- ciel », vous ne croyez pas ! »(Yorlane)

 

 

J’élèverai un pont pour t’atteindre et te voir
Interpréter tes sons faire rejaillir l’espoir
Retrouver dans le noir le fil de nos échanges
Et s’ouvrir au savoir intuitif et étrange.

J’élèverai un pont de genêt de bruyère
Frangé d’or et d’ajoncs éclatants de lumière
Un arc-en-ciel ciboire auréolé d’argent
De pépites d’ivoire étoilée de diamants.

J’élèverai ce pont pour toi seul mon enfant
Et ce sera le don d’un coeur à nu vibrant
Comme un volcan perdu dont la flamme soudain
Renaîssant de ses cendres éblouit le chemin.

Yorlane, 23/06/06

Toi, mon fils

Toi cet enfant de l’aurore
Aux yeux clairs parsemés d’or
Tu es la mort et la vie
Et ce mystère infini.

Toi l’enfant né au Brésil
Au printemps au mois d’avril
Tu es la nuit et le jour
Eternel secret toujours.

Tu es cette croix portée
Qui est unique et sacrée
Par elle enfin je connais
L’entrée de la voie lactée.

Toi l’enfant né de ma chair
O toi dont je suis si fière
Tu es le sel de la terre
Qui donne éclat et lumière

 


(Yorlane, 2007)

 

rodin-cath.jpg

 

Pour Toi, Yuna

Cédric est parti, mais il est toujours là, à côté du chemin, il marche en te donnant la main.

23 Comments