Marcha por los ríos libres

Posted by Mahina on 24/09/2013
Marcha por los ríos libres – Día 1

Más de dos mil personas y casi 300 vehículos partieron hoy, lunes 24 de septiembre, a pie, en bici, a caballo y en auto desde la fronteriza localidad de Panambí para iniciar la « Marcha por los ríos libres ».La actividad busca visibilizar el rechazo por las mega-hidroeléctricas que se emplazarían en Garabí y Panambí, obras que amenazan con inundar al menos 90 mil hectáreas de tierra fértil y desplazar a unas 13 mil personas de distintos pueblos de Misiones y Brasil.Fuertes bancos de niebla, bajas temperaturas y lloviznas, contrastaron con el colorido, la calidez y la alegría de la caravana, que tras andar 34 kilómetros, descansará en Oberá. Mañana, la caminata llegará hasta Alem.Cobertura de revista superficie. (Plus de 2000 personnes et 300 véhicules sont partis hier ( lundi 24 sept), à pied, en vélo, à cheval et en voiture pour commencer « la marche des fleuves libres ».
Cette marche pour sensibiliser au refus des centrales hydro-électriques, qui inonderont au moins 90.000 hectares de terres fertliles et déplaceront plus de 13 mille personnes de différents villages de la région des « Misiones » (Argentine) et du Brésil…..)

 

 

los-rios.jpg

 

los-rios2.jpg

 

los-rios3.jpg

10 Comments

  • Quichottine dit :

    Ils ont raison d’essayer. Il faut attirer l’attention.

    J’aime ton article bilingue, Mahina.
    Passe une douce soirée. Bisous.

  • marine D dit :

    Ici et ailleurs mon fils s’est beaucoup battu pour cela…enfin contre ces barrages multiples qui détruisent les rivières…et tout cela pour faire du maïs gourmand en eau alors que l’on peut produire autrement !

  • fmarmotte5 dit :

    Je crois que nous ne sommes qu’au début de ces batailles pour l’eau, un enjeu pour les générations futures.

  • Christian dit :

    Etais tu donc au Brésil ou relayes tu une information sur ce combat.

    Comme je ne sais pas ce dont il s’agit, je m’abstiens de prendre parti.

    Je connais les protestations au sujet du barrage de Belo Monte, mais c’est en forêt amazonienne. Et d’ailleurs, les travaux reprennent ce mois ci.

    Là, c’est dramatique pour toutes les populations qui vivent du fleuve et qui sont condamnées. Un crime contre l’humanité.

    Bises du grillon

  • un petit bonsoir en passant……

  • polly dit :

    De tout cœur avec eux, et aussi avec ceux du Brésil où l’Amazonie est détruite pour le soja, au détriment des peuples de là-bas.

  • marie-claude dit :

    Même si cela ne marche pas, ils auront essayés !
    je leur souhaite de réussir
    amitié .

  • marie-claude dit :

    cette fois, c’est à partir de mon ordinateur et plus de ma tablette que je commente ton article, histoire de voir si le lien fonctionne …
    amitié .

  • Germaine dit :

    Que de belles poésies… et la montagne en prime!!! Merci.
    Merci aussi de ta visite sur mon blog.