Cri

Posted by Mahina on 13/02/2013

P1170107.JPG

Pour l’abolition de l’esclavage, Le Prêcheur, Martinique (Photo Mahina, janvier 2013)

 

Tant de bras levés

Tant de cris

de par le monde

 

Tant d’espoirs

Emus, reçus, habités,

Ou refoulés

 

Briser les chaines

Hommes libres

Espérance du Monde

36 Comments

  • marine D dit :

    Les chaines sont faites pour être brisées, certaines invisibles sont souvent les plus douloureuses…
    Bises Mahina, bonne journée

  • marie-claude dit :

    Je lève les bras, je crie … j’espère encore briser les chaînes …
    Amitié .

  • Marieluce dit :

    Je fais,moi aussi,comme Martin Luther King, le rêve qu’un jour,noirs et blancs, marcheront ensemble sur le même chemin, qu’il n’y ait plus de faibles, ni de géants, mais simplement des êtres humains qui s’aimeront et s’entraideront comme des frères …

  • midolu dit :

    Dans cette statue, je vois un symbole presque aussi émouvant que la chaîne brisée : ces bras qui semblent s’extirper de la pierre, de la terre, et s’élèvent vers le ciel. Un cri.
    Bises, Mahina.

  • oui nous avons soif de cette liberté
    il existe n’empêche l’esclavage moderne
    c’est encore une entrave à notre liberté
    merci pour ce joli thème
    Belle soirée

    ti bo créoles du soir

    • mahina dit :

      il faut garder cette soif de liberté, sans se leurrer qu’il y a encore tant et tant d’injustices, d’entraves, de chaines invisibles….

  • Quichottine dit :

    Tu as su donner des mots magnifiques à ton image…

    Sublime moment !

    Je ne crois pas que je connaissais déjà cette statue, quel émouvant symbole !

    Je t’embrasse fort, Cariña. Passe une douce soirée.

  • larhune64 dit :

    c’est superbe , beaucoup de force dans cette sculpture ; en plus elle est dans un endroit superbe

  • celine dit :

    je pense que c’est un paysage qui te plait, tu habites dnas une si belle région. il m’a beaucoup plu. bises. celine

  • patriarch dit :

    Je pense à la chanson de Ferrat « Je ne suis qu’un cri » !!

    Bises

  • montcalm dit :

    Les bras levés vers un ciel nuageux ; quel symbole !
    l’esclavage existe encore et aussi sous d’autres formes y compris dans notre pays .

  • Françoise dit :

    Joli le petit prince du fond… Rêve. Liberté. Découverte.

    Pour ce qui est de l’esclavage, c’est un sujet qui fait parler, pleurer, crier mais l’esclavage est devenu plus insidieux aujourd’hui.

    Jolis mot pour photo réussie.
    Bonne soirée.

  • sido dit :

    Cette sculpture a elle seule résume un cri, un appel à la liberté et tes mots en font un bel écho.
    Bises

  • Christian dit :

    Bonjour Mahina

    En ce temps là, Madinina n’avait pas de route au delà d’Anse couleuvre. J’avais un ancien de mon école de Géologie qui surveillait la Montagne Pelée et qui m’avait découvrir la case tout au nord, un peu plus loin que la route carrossable. Il fallait marcher pour s’y rendre, sur un chemin où des troncs de bambous horizontaux retenaient la terre lors des averses, formant des escaliers naturels. Je ne me souviens plus du nom. La plage de sable noir se tenait au bout des cocotiers, et l’océan était calme ce jour là. Nous avons été accueillis à bras ouverts par la famille créole, au milieu de la marmaille et des cochons noirs, avec une chaleur adorable.

    Un de mes plus belles rencontres dans cette ile.

    Je ne me souviens pas de cette statue au Précheur. Da quand date elle ?

    Bises du grillon

    • mahina dit :

      Il n’y a toujours pas de route qui relie Anse Couleuvre à Grand Rivière: un magnifique chemin dans la forêt tropicale, avec un retour en bateau de pêcheur car faire l’aller-retour dans le journée ne peut se faire que si l’on part très tôt. Et ce retour en bateau est superbe. L’arrivée à Anse Couleuvre a été épique.

      A Anse Couleuvre, nous avons aussi été jusqu’à la cascade. La route pour aller la bas est assez typique des routes de montagne: si étroite et tellement pentue!! Il y a à Anse Couleuvre (pas loin) une très belle maison créole, je te la montrerai sous peu en article.

      la statue au Prêcheur date de 2001:

      « Le 22 Mai 2001, dès 7 heures, le départ de la Traditionnelle marche Saint-Pierre/Prêcheur sera donné sur la Place Bertin. Cette année, le groupe « Tambou Bô Kannal » accompagnera le cortège. A 10 heures, la ville inaugurera la stèle commémorative de la lutte antiesclavagiste sur la Place du 22 Mai.
      Ce temps fort de l’histoire de la communese fera en présence de nombreuses personnalités. L’oeuvre réalisée par l’artiste sculpteur Hector Charpentier est le fruit des travaux des élèves du primaire de l’année 1999-2000, encadrés par leur maître, Yvon Almandin. »  ( D’après une parution du quotidien d’informations France – Antilles.)

  • souvienstoi dit :

    la liberté est le bien le plus précieux comme l’émeraude de la vie ! Bisous!

  • midolu dit :

    En cette journée, une pensée …
    Je me souvenais de ces mains  » déchaînées « , merci Mahina.

  • marine D dit :

    Les chaines sont faites pour être brisées, certaines invisibles sont souvent les plus douloureuses…
    Bises Mahina, bonne journée

  • marine D dit :

    Les chaines sont faites pour être brisées, certaines invisibles sont souvent les plus douloureuses…
    Bises Mahina, bonne journée

  • marine D dit :

    Les chaines sont faites pour être brisées, certaines invisibles sont souvent les plus douloureuses…
    Bises Mahina, bonne journée

  • marine D dit :

    Les chaines sont faites pour être brisées, certaines invisibles sont souvent les plus douloureuses…
    Bises Mahina, bonne journée

  • marine D dit :

    Les chaines sont faites pour être brisées, certaines invisibles sont souvent les plus douloureuses…
    Bises Mahina, bonne journée

  • marine D dit :

    Les chaines sont faites pour être brisées, certaines invisibles sont souvent les plus douloureuses…
    Bises Mahina, bonne journée